Du concret

Quelques actions citoyennes qui participent à améliorer la situation du vivant :

 

La Consigne Energie-grise

La Consigne Energie-grise (CEG) développée dans le p’tit livre « Fonce Alphonse ! » fait son entrée au Palais fédéral !

nationalrat_2Une excellente nouvelle, le Conseil fédéral (CF) est appelé à étudier la mise en place de la CEG sur le plan national.

En effet, un postulat co-signé par 14 Sénateurs du Conseil des Etats a été déposé le 18.12.2015.  L’objectif de la CEG est de favoriser la réparation dans notre société afin de réduire l’Energie-grise, le gaspillage des ressources et les rejets toxiques dans l’environnement … tout en créant de l’emploi !

Le texte du postulat est à découvrir ici :  http://www.parlament.ch/f/20154267

 

 

Énergie-grise

L’É-grise prend ses marques … après Neuchâtel, voici le Jura et la Confédération !

Une très bonne nouvelle, le Gouvernement jurassien s’inspire des débats sur sol neuchâtelois pour la révision de la taxe auto. L’É-grise y fait son apparition et s’invite au débat.  En effet, le député David Eray a déposé le 29.01.2014  un postulat (Postulat 336) pour demander que la taxe auto intègre la notion d’É-grise.

Et enfin, c’est au tour du Conseil fédéral (CF) de se pencher sur la question de l’Energie-grise.  Suite à la lecture de « En voiture Simone ! »,  M. Didier Berberat, Conseiller aux Etats, est intervenu le 18.03.2014 auprès du CF pour lui demander « quelles sont les mesures que ce dernier entend prendre dans le futur pour tenir compte de l’É-grise ?« .

Le texte de l’interpellation est à découvrir sur :  http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20143107

 

Le 20.03.2015, une seconde interpellation à été déposée sous la coupole fédérale par M. Luc Recordon, Conseiller aux Etats, pour demander si le Conseil fédéral « est disposé à répertorier les voitures non immatriculées existantes et à introduire le résultat dans les statistiques officielles du parc automobile national ? ».

Le texte de la seconde interpellation est à découvrir sur : http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20153374

 

 

Taxe auto

Révision de la Taxe automobiles par le Grand Conseil Neuchâtelois  …  Une première en Suisse !

voiture décomposée

Suite aux interpellations de La Chaussure Rouge dans la presse, le Conseil d’Etat Neuchâtelois a déposé un amendement le matin même de la session du Grand Conseil du 01.10.2013 afin de tenir compte de l’É-grise dans le cadre de sa révision de la taxe auto.

Il sera désormais tenu compte de l’âge du véhicule, afin que les anciens ne soit pas pénalisés par rapport aux émissions de CO2. Le but est d’éviter d’inciter la population à acheter de nouveaux véhicules.

C’est une première nationale. En effet, c’est la première fois que cette composante essentielle qu’est l’É-grise intègre une loi.

C’est un énorme pas et un cas d’école pour tous les autres cantons de Suisse !

On peut féliciter ici les politiciens neuchâtelois qui ont permis ce progrès.

A noter que le petit livre « En voiture Simone ! » n’est pas étranger à cette évolution de pensée !

 

 

Mazout

Sortie du chauffage à mazout dès 2015 pour le Canton de Neuchâtel   …   Une première Suisse !

camion de mazoutLa Motion populaire déposée par Lucien Willemin en mars 2009 s’intitulant :

« Stop au gaspillage du pétrole, sortons du mazout aujourd’hui plutôt que demain ! »

a été intégrée en septembre 2011 dans la nouvelle loi cantonale de l’énergie de Neuchâtel.

Résultat :  Dès 2015, toute nouvelle construction dans le canton devra obtenir une autorisation du Conseil d’Etat pour utiliser le mazout comme combustible de chauffage.

Le canton de Neuchâtel est le premier de Suisse à démontrer sa volonté de sortir du mazout pour le chauffage de son parc immobilier.

Bravo aux acteurs politiques neuchâtelois  pour avoir osé ce grand virage.

Presse    l   Extrait FOSC du 11.11.11 (validant le changement de loi mazout)

 

 

Conférences

Faire connaître l’É-grise auprès des écoles, des entreprises et du grand public

conférenceLa Conférence  intitulée :

« Ecologie, entre désinformation et intox.  Comment y voir clair ? »

a été suivie à ce jour par plus de 15’000 jeunes et adultes.

Si vous désirez la partager à travers votre association, groupement, club service, parti politique ou entreprise n’hésitez pas à me contacter

A noter que cette conférence est donnée à titre bénévole.

 

Livres

Collection en devenir sous forme d’interpellations citoyennes, de « remues-méninges » constructifs !

livre en voiture simoneLe premier livre intitulé « En voiture Simone ! » explique l’É-grise et emmène le lecteur à développer une réflexion élargie au sujet de la voiture.

Cette première parution (mai 2013) permet de comprendre où et comment la voiture pollue réellement et quel est le choix le plus favorable pour notre futur : rouler un ancien véhicule ou un hybride neuve ?

A noter que ce premier ouvrage rencontre un grand succès, plus de 3’800 exemplaires vendus … un best-seller en Suisse romande !

 

 

IMG_2390 select 1 déf webLe second petit livre « Fonce Alphonse ! » démontre que les écobilans participent au déclin de la vie sur terre.

Et pourtant, ces études chiffrées façonnent nos programmes politiques, cultivent notre manière de penser l’écologie et inspirent nos choix environnementaux au quotidien.

Or, le vivant, tout comme la vie, n’est pas calculable et encore moins chiffrable. Nous avons beau inventer moult formules de calculs toujours plus sophistiquées et d’y introduire des facteurs de plus en plus nombreux, c’est peine perdue !

Mais alors, quelle direction prendre ?

Cette deuxième parution (mai 2015) nous invite à découvrir un chemin de traverse par une proposition concrète pour mettre d’accord « croissants » et « décroissants » … et ainsi sortir de l’impasse !

Déjà 2’500 exemplaires vendus en Suisse romande.

 

 

Le troisième ouvrage « Tu parles Charles ! » interpelle sur notre alimentation de proximité et pose une question essentielle :  Vaut-il mieux opter pour un légume bio venant d’un pays lointain ou un légume non-bio d’ici ?

Aujourd’hui nous sommes régulièrement invités à consommer local pour le bien de la planète … et pourtant !

Ce troisième livre (mai 2017) offre un élargissement du champs de vision. En le lisant, vous ne regarderez plus jamais le rayon de légumes comme avant !